VIVRE AU QUOTIDIEN AVEC DU DIABÈTE DE TYPE 1

  • DÉCOUVERTE

L’intrusion du diabète dans la vie d’un malade bouleverse son quotidien et celui de toute sa famille.
Après le choc de l’annonce, le malade devra faire le deuil de sa vie « d’avant », sans diabète…
Il peut faire naître l’angoisse et modifier les relations avec son entourage familial, amical et professionnel.
La personne diabétique craint parfois de voir son identité réduite uniquement à sa maladie.

Il faut aussi bien accepter les contraintes thérapeutiques que les changements d’hygiène et de mode de vie.

Le traitement du diabète de type 1 constitue une agression quotidienne avec de nombreuses injections d’insuline à l’aide d’une seringue ou d’une pompe (moins douloureuse à changer tous les 3 jours) qui assure dans le même temps la survie.
Il faut effectuer des contrôles de glycémie plusieurs fois par jour (minimum 10 fois par jour) soit par dextro (douloureux) soit par patchs implanté pour 15 jours.

Des contrôles médicaux doivent avoir lieu très régulièrement : tous les 3 mois chez son diabétologue,……etc…

Le malade se trouve en position de condamné à perpétuité en sursis.

Vivre avec sa maladie plutôt que malgré elle.
Un long travail d’acceptation doit être entrepris avec l’aide de son médecin.
Un deuil est réussi quand l’angoisse du risque des complications sévères disparaît et quand la qualité de vie des personnes diabétiques s’approche de celle qu’il avait avant l’annonce de la maladie.

  • CONSÉQUENCES SUR LA VIE QUOTIDIENNE

Tout le quotidien est bouleversé.

  • changement de vie qui se trouve rythmée par le diabète
  • surveillance intense sans relâche
  • angoisses : complications, évolution de la maladie, état de santé
  • gestion et calcul de la glycémie plusieurs fois par jour (et par nuit)
  • être en alerte 24h/24h

Heureusement la recherche avance !

Il faut adapter le diabète à sa vie et non pas sa vie au diabète !

Le combat d’une maman pour son fils